Académie du Chien - Chenilles processionnaires- Educateur Canin Var

Les chenilles processionnaires : un danger pour nos chiens

Au printemps, c’est le moment où les chenilles processionnaires sortent des pins ou des chênes pour se transformer en papillon. Elles représentent un danger pour les animaux de compagnie et les Humains en raison de leurs poils urticants.

Qu’est-ce que c’est ?

Comme toutes les chenilles, la chenille processionnaire est un stade larvaire d’un papillon.  Il existe deux espèces : la chenille du pin et la chenille du chêne. Après éclosion des œufs pondus dans ces arbres, les chenilles y séjournent, au chaud tout l’hiver, dans un nid en soie dont elles sortent pour se nourrir la nuit. Au printemps, elles descendent de leurs arbres pour trouver un bout de terre ensoleillé et s’y enterrer pour attendre leur transformation en papillon. Mais parfois, cela commence en début d’année (Janvier- Février) si le climat est doux. Une fois au sol elle se déplace en file indienne reliées les unes aux autres par un fil de soie (forme une procession d’où le nom de chenilles processionnaires) et cherche l’endroit adéquat pour s’enfouir.

Le danger pour nos chiens

Les chenilles processionnaires représentent un réel danger pour nos animaux (ainsi que pour l’homme), en raison de leurs poils urticants et allergisants. Lorsque les chenilles se sentent en danger, elles libèrent de microscopiques poils urticants. Ceux-ci sont munis de minuscules crochets qui s’accrochent à la peau, aux muqueuses dont le contact est très violent. Une fois accroché, le poil se brise libérant une toxine : la thaumatopoéine.

Nos compagnons à quatre pattes auront tendance à vouloir jouer avec ce long ruban qui s’agite au ras du sol et voir même à les attraper avec la gueule. C’est pour cela que les lésions se situent généralement au niveau de la bouche et du museau, voire même au niveau du tube digestif s’il déglutit ou au niveau des coussinets. Les lésions peuvent également apparaître au niveau des yeux ou de l’appareil respiratoire.
En effet, les poils des chenilles étant très légers, ils s’envolent facilement et peuvent entrer en contact avec les yeux et les paupières de l’animal mais aussi être inhalés.

Symptômes

Bouche : Langue enflée, changement de couleur puis nécrose (une partie de la langue meurt), hyper salivation, œdème (un gonflement) de la tête.

Peau : Urticaire avec boutons rouges, œdème et démangeaisons.

Yeux : Douleur violente, réflexe de se gratter les yeux et perte de la vue possible.

Autres symptômes possibles : vomissement, toux, inflammation des zones de contact.

Attention, si la langue est trop nécrosée : euthanasie car le chien ne pourra plus boire et ne pourra plus se nourrir.

Comment réagir ?

C’est une urgence vétérinaire et il ne faut pas attendre une seconde pour aller consulter. Pensez à appeler votre vétérinaire avant car s’il ne peut pas vous recevoir, vous allez vous déplacer pour rien et perdre du temps à repartir en voir un autre.

Si vous constatez ces symptômes chez votre chien, au printemps surtout, vous devez avoir pour réflexe de penser aux chenilles processionnaires et contacter immédiatement votre vétérinaire.

Vous pouvez intervenir avant de partir ou pendant le trajet:

Avant de manipuler votre chien il faut se protéger car vous pourriez bien subir aussi les effets des piqûres des polis des chenilles processionnaires, elles sont aussi virulentes sur les humains.

Mettre la tête en avant de votre chien (pour qu’il n’avale pas les poils) et rincer sa gueule pour le débarrasser d’un maximum de poils. Pas de frottement, cela pourrait casser les poils et donc aggraver les symptômes.

On trouve sur des sites un traitement homéopathique qui permet de limiter les dégâts avant de pouvoir consulter le vétérinaire : Administrer 3 à 5 granules (selon la taille de l’animal) de:
– Apis Melliffica 9 ch (contre l’œdème)
– Cantharis 9 ch (contre la brûlure)
– Ledum Palustre 9ch (contre les effets des piqûres d’insectes)
Vous renouvelez les prises toutes les 10 à 15 min, jusqu’à l’arrivée chez le vétérinaire.

Certains animaux ont fait la douloureuse expérience d’une rencontre avec ces chenilles. Ils ont pu survivre, car soignés à temps… un bout de langue en moins tout de même ! 

Alors OUVREZ L’ŒIL PENDANT VOS BALADES !!!!

 

  • Inscrivez-vous et recevez toutes nos actus et les derniers conseils de l'Académie !

  • Rejoignez l’Académie

  • Les derniers articles

  • Catégories

  • Archives

  • Instagram

    Instagram a retourné des données invalides.

    Suivez nous sur instagram